Traductions d'espagnol
 

 

Espagnol


Les traductions de cette rubrique sont des oeuvres originales de l'auteur et relèvent donc du Code de la propriété intellectuelle. Elles/Ils peuvent toutefois être utilisées avec des étudiants dans un but pédagogique et non lucratif, à condition d'indiquer leur origine et leur auteur.

 

Arnaud Hérard


Epreuves traduites :

1. CCIP 2006 Version LV1
(cliquer ici)
2. CCIP 2006 Thème LV1 (cliquer ici)
3. CCIP 2006 Version LV2 (cliquer ici)
4. CCIP 2006 Thème LV2 (cliquer ici)
5. Iéna 2006 Thème LV2 (cliquer ici)
6. Ecricome 2006 Thème LV2 (cliquer ici)

CCIP LV1 2006 Version


Mi vida tampoco es perfecta, yo también tengo mis problemas, me dijo. Ya me imagino, le dije. ¿Qué te imaginas?, me dijo. Pues eso, que tendrás tus problemas, como todo el mundo, le dije. ¿Pero qué has querido decir con eso de « me imagino », qué problemas te imaginas que tengo yo?, me dijo. Yo qué sé, a mí no me líes, le dije, me haces hablar y luego te mosqueas. No, por favor, dime alguno de esos problemas que crees que tengo, me dijo. Yo qué sé, le dije, a lo mejor... ¿Tu marido?, le dije, sin atreverme a afirmarlo. Y dale, la perra que tienes con mi marido*, ¿por qué va a ser un problema mi marido?, me dijo. No sé, porque es... le dije, buscando una palabra para salir del paso, una palabra que no fuera demasiado ofensiva. ¿Qué es?, me dijo impaciente. Un hombre sin mucha sustancia, un poco muermo, me parece a mí, pero es lo que me parece a mí, a lo mejor a ti te parece la alegna de la huerta, le dije. No, la alegría de la huerta no es, pero en ningún sitio está escrito que ser un muermo sea un pecado. Desde luego que no, no es para que te metan en la cárcel, pero me imagino que si te toca acostarte una noche y otra y otra con un muerrno, pues la vida se te hace muy cuesta arriba, le dije, pero como tú bien dices, yo no sé de esto, nunca me he visto en el caso, no sé ni de maridos, ni de niños, ni de nada. Por algo será, dijo.

Elvira Lindo
Una palabra tuya
Ed. Seix Barral, 2005



* Y dale, la perra que tienes con mi marido, = Et ça recommence, tu l'as vraiment dans le nez mon mari

Corrigé


Ma vie non plus n’est pas parfaite, moi aussi j’ai mes problèmes, m’a-t- elle dit. J’imagine, lui ai-je dit. Tu imagines quoi ?, m’a-t-elle dit. Et bien, que tu as tes problèmes à toi, comme tout le monde. Mais qu’est-ce que tu as voulu dire avec ton « j’imagine », tu imagines que j’ai quoi comme problèmes ?, m’a-t-elle dit. Je sais pas moi, ne m’embrouille pas, lui ai-je dit, tu me demandes mon avis et ensuite tu te vexes. Non, je t’en prie, donne-moi un exemple des problèmes que tu crois que j’ai, m’a-t-elle dit. Qu’est-ce que j’en sais, moi ?, lui ai-je dit, peut-être… ton mari ?, lui ai-je dit, sans vraiment oser l’affirmer. Et ça recommence, tu l’as vraiment dans le nez , mon mari, pourquoi le problème ce serait mon mari ?, m’a-t-elle demandé. Je sais pas, moi, peut-être parce qu’il est… lui ai-je dit, cherchant un truc pour me rattraper, un terme qui ne soit pas trop offensant. Il est quoi ?, m’a-t-elle demandé avec impatience. C’est un homme un peu quelconque, pas très drôle, mais ça n’engage que moi, peut-être que toi tu trouves que c’est un vrai boute-en-train, lui ai-je dit. Un boute-en-train, je n’irais pas jusque là, mais ce n’est écrit nulle part qu’être ennuyeux, c’est interdit par la loi. Bien sûr que non, il n’y pas de quoi te jeter en prison, mais je me dis que si tu dois te coucher soir après soir avec quelqu’un d’ennuyeux, et bien ta vie ne doit pas être folichonne, lui ai-je dit, mais comme tu dis si bien, je n’y connais rien, je ne me suis jamais retrouvée dans cette situation, je ne m’y connais ni en maris, ni en enfants, ni en quoi que ce soit. Il doit bien y avoir une raison à cela, a-t-elle répondu.

*************************


CCIP 2006 LV1 Thème


Sainte Marie, mère de Dieu, j'ai un service à vous demander. Trois fois rien. C'est pas pour moi, c'est pour ma fille Manège. Entre mères, on peut se comprendre. Surtout vous. Avec votre garçon, vous en avez vu de toutes sortes. Je ne dis pas que ma fille est aussi extraordinaire que votre fils. Je le pense, mais je ne le dis pas. Comme vous le savez, puisque vous savez tout, Manège ne ferme jamais les yeux. Je m'y suis faite. Mais voilà maintenant qu'elle dit l'avenir. Elle le dit vraiment. Ce qu'elle annonce arrive bel et bien, comme si l'avenir était une porte au fond d'un couloir et qu'elle avait les bras assez longs pour la pousser, cette porte, et dire avec sa voix d'enfant ce qu'il y a derrière. J'ignore d'où ça lui vient. Toutes les mères veulent un enfant exceptionnel, Sainte Marie. Mais, à ce point-là, je m'étonne, je m'inquiète, je me demande où on va.
C'est la première fois que je vous demande quelque chose. Je suis franche - autant l'être, puisque vous voyez tout-: je ne fréquente guère vos églises. Mais je vous aime, je pourrais même dire que je vous adore, alors, faites un geste, prenez pitié.

Christian Bobin
Tout le monde est occupé
Le Mercure de France, 1999



Corrigé


Santa María, madre de Dios, tengo un favor que pedirte(1) . Una nadería. No es por mí, es por mi hija Manège(2) . Entre madres, bien podemos entendernos. Sobre todo tú(3) . Con tu hijo, las has pasado moradas. No estoy diciendo que mi hija es tan extraordinaria como(4) tu hijo. Lo pienso, pero no lo digo. Como lo sabes, pues lo sabes todo, Manège no cierra los ojos nunca. Ya me he acostumbrado(5) . Pero ahora me(6) viene vaticinando. Vaticina de verdad. Lo que anuncia, sí que ocurre, como si(7) el futuro fuera una puerta al fondo del pasillo y ella tuviera los brazos lo bastante largos como para(8) empujarla, la puerta ésa(9) , y decir con su voz de niña lo que hay detrás. No sé de dónde lo sacó. Cada madre quiere un hijo excepcional, Santa María. Pero así de excepcional, me asombro, me preocupo, me pregunto hacia dónde vamos.
Es la primera vez que te pido algo. Soy sincera –mejor serlo, ya que lo ves todo–: muy pocas veces acudo a tus iglesias. Pero te amo, hasta podría decir que te adoro, entonces, ten un detalle, compadécete de mí.


Notes :

1) Contrairement au croyant français, le fidèle espagnol s’adresse à Dieu, à la Vierge Marie, au Christ ou aux saints en les tutoyant (« Nuestro padre que estás en el Cielo », « Dios te salve, María, llena eres de gracia, el Señor es contigo », « San José, casto esposo de la Virgen María intercede para obtenerme el don de la pureza”, etc.).

2) Parmi les valeurs causale et finale de la préposition POR, on retiendra ici l’expression d’un intérêt, d’un sentiment (Pierre Gerboin et Christine Leroy, Précis de grammaire espagnole, Hachette Education, Paris, 2000, p.206, § 251 e.).

3) On pouvait également proposer le pronom personnel archaïque Vos, « véritable pronom singulier, bien que le verbe dont [il] est sujet soit employé à la seconde personne du pluriel » et qui n’apparaît plus de nos jours que « dans le style oratoire et […] quand on s’adresse à Dieu ou à un personnage de haut rang » (Jean Coste et Augustin Redondo, Syntaxe de l’espagnol moderne, Sedes, Paris, 1965, p. 185).

4) Rappel du comparatif d’égalité: TAN + adjectif, participe passé ou adverbe + COMO // TANTO (-a, -os, -as) + nom + COMO (Gerboin, op. cit., p. 260, § 299 a,b).

5) Ne pas oublier que le participe passé qui sert à former le passé composé est toujours invariable, même lorsqu’il s’agit d’un verbe pronominal (Gerboin, op. cit., p. 99, § 117).

6) Nous avons choisi le datif d’intérêt pour renforcer l’oralité de la phrase : « certaines constructions comportent un pronom complément dont la présence ne se justifie pas grammaticalement, mais qui permet de souligner l’intérêt que le sujet (ou l’objet) porte à l’action. Cette construction, affective, appartient essentiellement à la langue courante. » (Coste, op. cit., p. 193).

7) COMO SI + subjonctif imparfait. Il fallait voir que cette règle s’appliquait aux deux verbes de la proposition.

8) LO, employé en corrélation avec PARA QUE, sert à former des locutions adverbiales qui sont toujours liées à une subordonnée (ou un complément ) de but (Coste, op. cit., p. 180). COMO sert à renforcer cette notion de but.

9) L’adjectif démonstratif peut se placer après le nom qu’il détermine; dans ce cas, le nom est précédé de l’article défini. Cette tournure sert à renforcer la valeur subjective du démonstratif ; dans la langue écrite, elle n’est envisageable que si le substantif n’est accompagné d’aucun autre élément déterminatif (Coste, op. cit., p. 223).

 

*************************


Version CCIP LV2 2006


Marco la miró de reojo y se sintió reconfortado por el gesto de Sofia. Pensó que era una pena que una mujer como ella no hubiera encontrado una pareja como es debido. La mujer era guapa, muy guapa, ni ella misma era consciente de su atractivo. Rubia, con los ojos azules, esbelta, simpática e inteligente, extraordinariamente inteligente. Paola siempre le estaba buscando pareja, pero había fracasado en el empeño, los hombres se sentian apabullados en su presencia por su superioridad.
Él no entendía cómo una mujer así podia mantener una relación estable con el bueno de Pietro, pero Paola le decía que era lo más cómodo para Sofia

Pietro había sido el último en incorporarse al equipo. Llevaba diez años en el departamento. Era un buen investigador. Meticuloso, desconfiado. al que no se le escapaba detalle por pequeño que fuera. Había trabajado en homicidios durante muchos años y había pedido el haslado harto, según decía, de la sangre. Lo cierto es que le causó buena impresión cuando se lo mandaron para que le entrevistara y le hiciera un hueco en el equipo, ya que siempre se estaba quejando de que necesitaba más gente.

Marco se levantó seguido de Sofia.

Julia Navarro
La Hermandad de la Sábana Santa
Barcelona, Plaza Janés, 2004



Corrigé


Marco la regarda du coin de l’œil et se sentit réconforté par l’expression de Sofia. Il se dit que c’était vraiment dommage qu’une femme comme elle ne se soit pas trouvé quelqu’un de bien. C’était une belle femme, une très belle femme, mais elle n’avait même pas conscience de son propre charme. Blonde, les yeux bleus, mince, sympathique et intelligente, incroyablement intelligente. Paola était toujours en train de lui chercher quelqu’un, mais tous ses efforts avaient été vains, car en sa présence les hommes se sentaient écrasés par sa supériorité. Lui, il ne voyait pas comment une femme pareille pouvait avoir une relation stable avec le brave Pietro, mais Paola disait que c’était ce qu’il y avait de plus simple pour Sofia.

Pietro avait été le dernier à intégrer l’équipe. Il était dans ce département depuis dix ans. C’était un bon enquêteur. Méticuleux, suspicieux, à qui aucun détail n’échappait, aussi infime soit-il. Il avait travaillé sur des homicides pendant des années et, lassé par la vue du sang, d’après ce qu’il disait, il avait demandé son transfert. Ce qui est sûr c’est qu’il lui avait fait bonne impression quand on le lui avait envoyé pour qu’elle lui fasse passer un entretien et lui trouve une place dans l’équipe, vu qu’elle était toujours en train de se plaindre qu’il lui fallait plus de monde.

Marco se leva, suivi de Sofia.

*************************


CCIP 2006 LV2 Thème


J'ai demandé au chauffeur de taxi de s'arrêter boulevard de Clichy, au coin de la rue.
C'était le moment de nous quitter. J'ai dit à la pharmacienne :
« Je vous remercie de m'avoir accompagnée. »
Je cherchais un prétexte quelconque pour la retenir. Après tout, il n'était pas si tard que ça. Nous pouvions dîner ensemble dans un café de la place Blanche. Mais c'est elle qui a pris l'initiative :
« J'aimerais bien voir l'endroit où vous habitez. »
Nous sommes sorties du taxi et, au moment de nous engager dans la rue, j'ai éprouvé une curieuse sensation de légèreté. C'était la première fois que je suivais ce chemin avec quelqu'un. La nuit, quand je rentrais seule et que j'arrivais au coin de cette rue Coustou, j'avais brusquement l'impression de quitter le présent et de giisser dans une zone où le temps s'était arrêté.

Patrick Modiano
La Petite Bijou
Editions Gallimard, 2001


Corrigé


Le pedí al taxista que me parara en el bulevar de Clichy, a la vuelta de la esquina. Había llegado el momento de despedirnos. Le dije a la farmacéutica:
“Le agradezco el haberme acompañado(1) .”
Estaba buscando un pretexto para que se quedara. Al fin y al cabo, tampoco era tan tarde. Podíamos cenar juntas(2) en un bar de la plaza Blanche.
Pero fue elle quien(3) tomó la iniciativa:
“Me gustaría mucho ver el lugar donde vive.”
Nos bajamos del taxi y al adentrarnos(4) en la calle experimenté una extraña sensación de levedad. Por primera vez tomaba este camino con alguien. Por las noches, cuando regresaba sola y llegaba a la esquina de esta calle de Coustoux, de repente tenía la impresión de abandonar el presente y deslizarme por una zona donde se había detenido el tiempo.


Notes :

1) Ou “Gracias por haberme acompañado”. Rappelons que le participe passé qui sert à former le passé composé est toujours invariable (Pierre Gerboin et Christine Leroy, Précis de grammaire espagnole, Hachette Education, Paris, 2000, p.99, § 117).

2) Le candidat devait avoir remarqué que les deux personnages étaient des femmes (« J’ai dit à la pharmacienne : “Je vous remercie de m’avoir accompagnée”) ; d’où l’accord de junto au féminin pluriel.

3) Ou la que…pour traduire « qui » ; il fallait en outre être attentif au temps du verbe de la relative (passé simple) qui déterminait le temps du verbe « ser ».

4) La tournure AL + infinitif indique le moment précis, et souvent ponctuel, où une action première engendre une action seconde. Elle diffère donc du gérondif de temps, qui suppose toujours une durée et l’existence de deus actions parallèles (Jean Coste et Augustin Redondo, Syntaxe de l’espagnol moderne, Sedes, Paris, 1965, p. 375).


*************************


IENA 2006 LV2 Thème


1) N’investissez que dans les domaines présentant les garanties nécessaires.
2) Même s’ils avaient embauché en mai dernier, ils n’auraient pas pu satisfaire la demande.
3) Je me demandais si elle tiendrait compte des tarifs que nous venions de recevoir.
4) C’était en se rendant à l’étranger que leurs cadres avaient le plus appris.
5) C’est un défi que ne pourront affronter que les entreprises les mieux préparées.
6) Bien que le sommet eût été préparé avec soin, les résultats leur avaient paru décevants.
7) Quatre candidats sur dix avaient oublié de renvoyer leurs dossiers dans les délais requis.
8) Allez donc les voir, ils vous diront quand vous serez convoqués.
9) S’ils étaient restés avec moi, ils auraient assisté au premier quart d’heure du match.
10) Il y avait tant de films à voir que j’ai choisi celui dont je connaissais le metteur en scène.

CORRIGÉ


1) Sólo invierta usted en los sectores que presenten las garantías necesarias.
2) Aunque hubieran contratado a gente/hubieran firmado contratos el pasado mes de mayo, no habrían podido satisfacer la demanda.
3) Yo me preguntaba si ella tomaría en cuenta las tarifas qua acabábamos de recibir.
4) Era yendo al extranjeros como más habían aprendido sus ejecutivos.
5) Este es un reto con el que sólo podrán enfrentarse las empresas mejor preparadas.
6) Aunque se había preparado la cumbre con cuidado/con esmero, los resultados les había parecido decepcionantes.
7) A cuatro candidatos de cada diez se les había olvidado volver a enviar sus expedientes en los plazos requeridos.
8) Pásense ustedes a verles, les dirán cuando serán convocados.
9) De haberse quedado conmigo/Si se hubieran quedado conmigo, habrían asistido al primer cuarto de hora del partido.
10) Había tantas películas que/por ver que elegí la de la cual/ de la que conocía al director.

*************************


ECRICOME 2006 LV2 Thème


1) C’est grâce à beaucoup d’efforts qu’il parvint à atteindre le poste qu’il occupe. Quelle belle carrière !
2) Ne faites rien contre ce projet de développement durable, lui avait-il dit avant que le directeur n’arrive.
3) Pourvu que les Boliviens puissent enfin aller voter début décembre. Les élections ont été reportées si souvent.
4) Il faudrait qu’il réussisse absolument sa mission pour que nous acceptions de lui renouveler son contrat.
5) Si jamais vous avez cinq minutes en rentrant du concert, passez donc nous voir pour prendre un verre.
6) Ses affaires sont d’autant plus prospères qu’il a vraiment su profiter de certaines occasions pour investir.
7) Faites donc comme bon vous semble, mes amis, nous verrons bien si nous divergeons à ce sujet.
8) Quels que soient vos renseignements sur cette question, il ne vous sera pas facile de l’élucider.
9) Alors qu’on les croyait disparus depuis huit jours, on les vit reparaître sans donner aucune explication.
10) Si les actionnaires n’étaient pas d’accord avec la décision à prendre, ils le feraient très rapidement savoir.

CORRIGÉ


1) Fue mediante/gracias a muchos esfuerzos como logró conseguir/ obtener el puesto que ocupa. ¡Menuda carrera!
2) No haga nada contra este proyecto de desarrollo sostenible/ sustentable/duradero le había dicho él antes de que llegara el director.
3) Ojala los bolivianos puedan por fin ir a votar a principios de diciembre. Las elecciones ya se aplazaron tantas veces.
4) Sería necesario que él cumpliera/Tendría él que cumplir absolutamente con su misión para que aceptáramos renovársele el contrato.
5) Como tengáis/Si acaso tenéis cinco minutos al volver del concierto, pues pasaos a vernos para tomar una copa.
6) Sus negocios son/resultan tanto más prósperos cuanto que supo aprovechar de verdad ciertas oportunidades para invertir.
7) Haced como os parezca/como os dé la gana, amigos míos, ya veremos si discrepamos al respecto.
8) Cualesquiera que sean sus informaciones/datos a propósito de este asunto, no le resultará/será fácil dilucidarlo.
9) Cuando/Mientras se pensaba que habían desaparecido desde hacía ocho días, se les vio volver a aparecer sin dar explicación alguna/ninguna explicación.
10) Si los accionistas no estuvieran de acuerdo con la decisión/medida por tomar, lo darían a conocer muy pronto.

*************************



 
 



Créer un site
Créer un site